Alors que les recommandations en matière de santé, d’un mode de vie sain et équilibré fleurissent (c’est la même rengaine chaque année : faites du sport, nourrissez-vous sainement, etc.), quantité de gens – et même une somme impressionnante de personnes – n’arrivent pas à appliquer ces simples préceptes.

Celui qui a la santé peut aller où il veut, faire ce qu’il veut, comme il veut. C’est quand même vrai : du moment que notre corps et notre esprit fonctionnent de concert, tout est possible. Tout revêt un aspect nouveau, léger, subtil… Nous nous élevons au-dessus de notre état – et de l’état du monde.

Deux ans interminables durant lesquels nous avons été enfermés comme jamais. Et maintenant la guerre en Ukraine. Ambiance lourde, terrible… à maints égards, qui ne contribue pas à rendre notre monde plus harmonieux, plus doux et plus tolérant. Et pourtant…

@ France Inter

Les échos de la guerre en Ukraine résonnent chaque jour un peu plus dans nos consciences. Alors que le réchauffement climatique se profile comme la plus grande menace pour l’humanité dans les années à venir et que nous venons de traverser la pire crise sanitaire (et morale, sociale, politique, etc.) depuis longtemps. Mais que nous arrive-t-il ?

Notre récent article du 15 février « Affaire Valieva : et si on arrêtait de jouer avec la santé des jeunes sportifs ? » est revenu sur l’affaire de dopage entourant la jeune patineuse russe Kamila Valieva aux Jeux Olympiques de Pékin. Notre deuxième article sur le sujet s’est interrogé sur les circonstances entourant cette affaire et les raisons pour lesquelles il semble difficile – malgré toutes les pressions en ce sens – d’agir sur les causes du problème.

@ L’Express

On est aux Jeux Olympiques de Pékin, jeudi après-midi 17 février 2022. La jeune Russe Kamila Valieva s’apprête à entrer sur la glace pour son programme libre (après le programme court qu’elle remporte avec 82,16 points). Comme si de rien n’était. Comme si toute la pression qui pèse sur la jeune athlète depuis plusieurs jours ne devait pas l’empêcher de remporter sa première médaille d’or olympique.

Magnifique prestation de Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron à Pékin. (LFM.ch/© KEYSTONE/AP/Natacha Pisarenko)

Les patineurs français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, 26 et 27 ans, ont remporté lundi 14 février leur premier titre olympique en patinage sur glace aux Jeux Olympiques de Pékin. Une performance magistrale, qui n’a pas laissé PSUCHE de glace.