L’histoire de PSUCHE.ch remonte au printemps 2018, dans la vallée de Goms (Haut-Valais). Alors parti faire du ski de fond à Obergesteln, je me rends compte de l’extraordinaire beauté de l’endroit, empreint d’une sérénité majestueuse. Au point de me dire « et si on créait une fondation pour les jeunes artistes et sportifs de talent ici ? » !

@ Town and Country Magazine

La prestation de la jeune poétesse (ou faut-il dire poète ?) Amanda Gorman, 22 ans, lors de la cérémonie d’investiture du nouveau président américain Joe Biden, n’est certainement pas passée inaperçue. Avec une diligence enfantine, sincère, émouvante, Gorman a, l’espace d’un instant, incarné les rêves, l’espoir, le souffle nécessaires à une Amérique brisée.


{update : Lire l’excellent article « Au nom du bien commun » de Jean-Pierre Tabin, Professeur à la Haute Ecole de Travail Social et de la Santé de Lausanne, sur les conséquences sociales et morales de l’écartement de toute position non officiellement reconnue comme « légitime » par les autorités}

Ce qui est pénible, ces temps, n’est pas tant de devoir nous conformer à quantité de règles parfois plus absurdes les unes que les autres ; mais que ces mêmes règles et mesures appauvrissent terriblement la vie.

Janis Joplin (1943-1970), morte d’une overdose d’héroïne dans un motel américain en 1970, est l’une des plus grandes stars du rock du vingtième siècle. Ses chansons bluesy et jazzy ont marqué des générations de chanteurs, mais aussi d’artistes plus généralement, depuis le début de sa carrière en 1966. Retour avec PSUCHE sur quelques-unes des meilleures séquences d’une des voix les plus riches du siècle dernier.

Alors que toutes nos forces sont actuellement dirigées vers la lutte contre la pandémie – au nom de la santé et contre une forme de valorisation de la vie comme jeu tragique entre vie et mort, santé et maladie, joie et peine -, PSUCHE a expérimenté ces derniers mois la difficulté de proposer un travail qui fasse contre-poids à cette expérience.


Extrait du livre de Serge Wilfart Le chant de l’être. Analyser, construire, harmoniser par la voix (pp. 169-170) :

« Je ne puis m’empêcher de citer ici un passage du Livre de la Splendeur ou Zohar, ce très célèbre commentaire rabbinique, où il est dit que l’homme est constitué de trois souffles : le souffle naturel, le souffle vital et le souffle ou âme supérieure : nephesh, roua’h et neshamah.